Akana me

Un jour, en pleine répète, David a crié : “Akana me”, et il s´est lancé dans une démonstration foudroyante de claquettes pour en mettre plein la vue a tout le monde... Ainsi est née l´idée de nommer « Akana me » les petits festivals de musique que nous projetions d´organiser dans les bidonvilles des alentours "akana me" veut dire en rom: "a mon tour".

Zoom sur le festival en Slovaquie 
<div "align="justify" style="color: rgb(204, 204, 204); font-family: Arial, Helvetica, sans-serif; line-height: 16.8999996185303px; background-color: rgb(255, 165, 0);">
Le festival existe depuis 2006 et est organisé chaque année par Ivan Akimov et les membres du groupe Kesaj Tchave. Il a lieu vers la fin mai, début juin aux pieds des monts Tatras slovaques. "Akana me!" signifie en langue romani "Maintenant, à moi!". Ceci pour signifier, que même en ce milieu d’apparence ingrat que sont les colonies-bidonvilles roms, il peut y avoir une occasion, pour tout un chacun, de se présenter devant les siens dans une démarche culturelle et sociale qui sort du contexte du quotidien ordinaire peu propice a ce genre de manifestations. Le Festival "Akana me!", donne un cadre pour que les habitants de ces "zones hors influence majoritaire" puissent, le temps d´un événement ponctuel, évoluer et se produire dans leur milieu habituel, dans un contexte inhabituel - celui d’un événement culturel conçu et organisé pour le bien de tous, à seule fin utile que de passer ensemble un agréable moment festif avec la participation du plus grand nombre de ses habitants et aussi de ceux des localités voisines. Le festival donne une place privilégié aux enfants comme aux plus anciens de faire preuve de leur talent, adresse et courage devant les siens. C’est aussi une plateforme artistique pour les solistes et les groupes qui n’ont pas souvent l’occasion de se produire en public.
Le groupe Kesaj Tchave participe en tant qu’organisateur de l’événement et aussi en tant qu’intervenant artistique de premier plan, puisqu’il est attendu par le public impatient, qui ne manque pas de sens critique parfois exacerbé, et chaque passage devant un tel parterre est une épreuve de vérité où il n’y a aucune sortie de secours et où l’engagement doit être sans faille. La culture populaire se conjugue parfaitement avec le sport, et le football en est un tenant incontournable. C’est pourquoi les rencontres artistiques de l´après midi sont précédées dans la matinée de rencontres sportives, excellente introduction aux festivités culturelles qui constituent le gros du festival.