Rakúsy

 
Le bidonville de Rakúsy était notre premiére destination de sortie hors Kežmarok, dans le terrain. Lieu du premier Akana me, consigné minutieusement par Johann dans sa BD "Cigan, le paradis des yeux", relatant les aventures des premiers jours, lorsque, avec Ciaš, et Vlado, le feu pere de Rastik et Maria, nous allions poser les fondements des Festivals Interbidonvilles, des répétitions sur les terrains, des reportages, des sorties, des retours...
A Rakusy avaient lieu aussi des répétitions surréalistes chez Helena, la mère de Rastik, à 40 - 50 dans une pièce de moins de 20m carrés, comme d´hab, sans le chauffage, à même le béton poussiéreux comme parquet de salle de ballet...