La vie sans la manche

Les enfants des bidonvilles slovaques ont manifestés a Paris pour le soutien des Droits des Enfants

 

| 16. 12. 2009

Kežmarok/Paríž 16. decembra (RPA) – 

Vendredi, le 11 décembre 2009, sur l´Esplanade des Droits de l´Homme a eue lieu une manifestation pour le soutien des Droits de l´homme des enfants. La manifestation était initiée par le groupe slovaque Kesaj Tchave et était soutenue par 12 associations francaises. 

 

"Nous voulions dire haut et fort, qu´aucun enfant ne doit etre discriminé a cause de son origine, de son lieu d´habitat, ou de la situation administrative de ses parents. Nous voulions attirer l´attention des médias et de l´opinion publique sur la situation complexe des migrants roms, surtout d´origine roumaine, concentrés dans les bidonvilles de la périphérie parisienne. Durant l´année passée nous avons développés des contacts constructifs avec cette population et a l´occasion de nos tournées artistiques nous avons intégré leurs enfants dans nos activités. Cet été ils ont participé meme a un séjour de 10 jours avec nous dans les Alpes. Nous vuolons perséverer dans cette collaboration et prouver que meme la ou c´est en apparence impossible, on peut construire sur la base de respect et compréhension mutuelle. 

Kesaj Tchave, avec les enfants des campements roms franciliens, ont proposé a cette occasion aux passants parisiens, et aussi aux touristes du monde entier, qui sont toujours tres nombreux sous la Tour Eiffel, un cadeau de Noel, avec un extrait de leur spectacle "Noel tsigane - Noel d´espoir". En meme temps ils ont distribué des tracts sur la situation déséspérée des migrants en Europe.

L´événement était suivi par la police francaise, tout s´est passé dans le calme. Il y a eu environ 70 participants enfants et 150 adultes. 

La manifestation au Trocadéro était le point culminant de la tournée artistique de Kesaj Tchave a Paris, durant le quel ils se sont produits dans différents théatres, maisons de culture et écoles. La tournée a débuté le 29 novembre avec le concert final de la Cimade. Durant le séjour les Kesaj Tchave ont donné 16 spectacles et une dizaine d´ateliers dans les campements roms. Kesaj Tchave est rentré le 13 décembre.


les associations francaises qui ont soutenues la manifestation: Jeunes Musiciens du Monde – Amença – Coriandre – Parada France – Yepce – La Fnasat-Gens du voyage – Les Amis de Tsuica – CCFD-Terre Solidaire (Comité catholique contre la faim et pour le développement) – Secours Catholique – Nomade in France – Le collectif Romeurope Ile de France – Ver’Kesaj.

 

 

à propos de la manif' du Trocadéro...

Rien de plus difficile que de juger objectivement des événements dont on est acteur, de plus, acteur en pleine action (de temps en temps légèrement dépassé par les événements)....

Mais comme vous tous, aux quels je m'adresse, étiez dans le même cas de figure - tout dans le concret, j'ose subjectivement, exprimer ma profonde satisfaction sur l'événement que nous avons tous réussi  à réaliser vendredi dernier au Trocadéro.

Nous avons réussi à donner, ne serait-ce que le temps de quelques chansons, une place  à ceux qui ont plus l'habitude d'être chassés que d'être accueilli, afin qu'ils puissent à leur tour offrir aux passants ce fameux cadeau de Noël que tout le monde devrait pouvoir recevoir...

Outre les magnifiques photos, pleines de symbolique propre à l'endroit où nous évoluions, une image me reste en tête - celle de nombreux amis, connaissances, ou inconnus, qui  tous ont participé activement à l'événement. Que ce soit en amont, ou au moment même, lorsque je voyais tout le monde "mettre spontanément la main à la pâte"... quelle différence, ou même à l'opposé de ces interminables conférences sensées de changer le monde, où tous affichent leurs badges - cartes de visites sur le front et ne semblent avoir que cela à faire, et ce mini événement planétaire, que nous avons mis sur pied, souvent sans même nous connaître tous personnellement. Planétaire - (il faut bien exagérer un peu de temps en temps) il y avait, comme il se doit, des touristes d'un peu partout, mais surtout la parole était donnée et elle était directement prise par ceux qui constituaient le propos de notre démarche. Et cela, ce n'est pas trop courant, pour que cela mérite d'être souligné...

Passée la première euphorie du succès, et heureux de les savoir tous rentrés sains et saufs chez eux (même si c'est dans des bidonvilles), il me semble évident que ce genre d'action mérite d'être réitéré. Dès qu'une tournée s'achève il est temps de préparer la suivante... des dates se profilent pour la fin mai 2010, ce qui nous porte à être de nouveau présents à cette période sur Paris, et nous pourrions profiter du 1 juin, Journée Internationale de l'Enfance, pour réaliser une deuxième édition de "Cadeau aux passants". En général, ce jour là ce sont les enfants qui reçoivent des cadeaux. Mais pour ces gosses des bidonvilles, qui n'ont pas l'habitude de pareils coutumes, le plus grand cadeau est justement, de les mettre dans une situation dans laquelle ils peuvent être enfin ceux qui offrent... comme nous l'avions fait au Trocadero.