En cette période anxiogène où les nuits sont courtes, "l’esprit de l’’escalier" que j’ai en commun avec Cocteau (si si) fonctionne à plein et me reviennent en masse les réponses que j’aurais dû répliquer avec un esprit plus vif !

Ainsi je me suis interrogée : " Manitas de Plata a-t-il fait fortune en élevant des batteries de poules volées ?

Brigitte Bardot était-elle kidnappée quand elle allait danser au camp des Gipsy Kings ?

Yann Stéphant a-t-il agi sous la menace quand, avec l’accord du maire, il a invité les « Kesaj Tchavé » en résidence à Groix en échange de spectacles gratuits offerts à la population ? C’est sous la menace aussi sans doute que des bénévoles se sont activés pour fournir la nourriture à cet imposant groupe avec un problème majeur : une bonne partie des dons venait de pêcheurs et les jeunes n’aimaient pas le poisson. A-t-on entendu dire que les poulaillers de Port-Lay avaient été dévalisés pendant leur séjour ?

La majorité des Groisillons est-elle si réticente aux étrangers que leur responsable se serait trompé en écrivant ce si joli remerciement ?" : 
"Bonjour, l´Ile de Groix reste pour nous une étape mémorable que nous ne manquons jamais de rappeler, comme un exemple extraordinaire d’humanité ordinaire... Merci a Yann, à toute la petite équipe autour de lui, à tous les sympathisants de l’Ile, qui n’ont pas hésité a s’investir pour nous accueillir. Nous devions venir à 20... Au final nous étions une cinquantaine ! Un souvenir formidable, inoubliable. L’Ile de Groix fait dorénavant partie de nos montagnes des Carpathes :) Merci, les amis ! Ivan Akimov
(http://ile-de-groix.info/blog/spip.php?article4808)

Plus loin dans mon histoire, il y a ce camarade, syndicaliste mais cadre supérieur hospitalier, à la stricte éducation religieuse mais "déformée par la JOC", adhérent de la toute nouvelle CFDT au moment de sa scission avec la CFTC, provoquée par l’opposition de celle-là à la guerre d’Algérie.

Ce collègue, très bien pensant donc, a un fils qui se dévoie à vivre au milieu de Manouches. Et depuis il prêche la désobéissance à la Loi à tous les coins de rue... Il a pour nom Titi Robin.

Ce ne sont que des souvenirs. Chaque citoyen doit en avoir l’équivalent dans sa vie. Mais cela n’empêche malheureusement pas le racisme rampant de s’exprimer ouvertement de façon éhontée. Qu’il est bon d’avoir 80 ans et de ne pas devoir observer longtemps les conséquences de cette ignominie !

Anita de Groix