Intégration par l´art

 
24.10.2019
Aujourd´hui on a fait un truc "dément", un truc d´ouf... Nous étions 45 sur scène, dont plus de la moitié pour la première fois, avec une pratique minimale des répétitions, l´age moyen des nouveaux étant de 8 ans, la plus part venant de Lomnica. A cela s´ajoutent une bonne douzaine de jeunes de l´Orphelinat de Poprad, plus quelques handicapés du dispensaire local, et le tableau est complet... Le résultat : sur le fb (bon, on fait avec, on est "in"...), que des "quelle journée merveilleuse...", "je n´oublierais jamais..", "vous êtes formidables..", etc. Et encore, les petits de Lomnica n´ont pas de fb..
Je passe sur les moments épiques dans le bus lorsque j´ai du les laisser seuls, le temps que j´aille repérer les vestiaires, un accoudoir en a fait les frais... A la Galerie, les organisateurs, très sympas, mais complètement à côté de la plaque, avec un programme totalement inadapté. On nous a fait d´abord visionner un docu sur un caricaturiste suicidaire, mais on pas bronché, toute la marmaille était comme au goulag, sans bouger ils ont assisté à un truc qu´ils ne pouvaient absolument pas comprendre (les programmateurs ont bient fait leur programme..). Ensuite ca allait mieux, un petit défilé de mode, et puis on a attaqué. Dément. Super. Malgré un espace scénique totalement impratiquable et un service d´employés d´état qui ont bien fait leur boulot, c.a.d., ils n´ont rien fait, on a envoyé une sauce d´enfer. Pour les marmots, c´était le paradis. Le vrai. Pas celui des lendemains radieux, mais celui d´aujourd´hui, du moment présent, éphémère, mais dur comme du fer... puisqu´on le vit à 200 %...
Voilà, c´est pour ca qu´on fait ce qu´on fait. Ce n´est pas simple tous les jours. Il y avait Roman avec Véronika, plus leur bébé d´un an qu´on a pas réussi à fourguer à la grand mère avant de partir au spectacle, mais ca s´est bien passé, la petite a bien tenu le coup, il y a juste Helena qui a piqué une de ses crises notoires en apprenant "le délit", elle voudrait tellement que l´on donne une image parfaite des roms, et pas cette représentation d´une bande de tsiganes en vadrouille ( à Paris on peut voir les choses différemment, mais ici, l´argument est vraiment de poids..). Le clou de la soirée, c´était lorsqu´à la fin, après les spectacle, les organisateurs, sympas nous ont offert un pot, il y avait aussi des vers avec du champ´... Ils savaient parfaitement que j´allais venir seul avec une bande de jeunes, il n´y avait pas d´aultes au pot, et malgré ca, droits dans leurs bottes, du champagne pour tout le monde, sans me prévenir. Je ne pouvais pas être partout, il y a eu quand même quelques verres qui ont été sifflés avant que je n´intervienne. Férocement, bien sur, j´ai encore un peu de ressources... Mais à part ca, tout très bien. J´ai réussi à traverser dans la nuit la route non éclairée, très fréquentée,  qui mène au bidonville de Lomnica, avec toute la marmaille, ramener Stéfan à Ihlany, à perpéte, parce que son père a été amené aux urgences, et encore débarquer les grands de Lomnica en voiture. Ceux de Rakusy ont été déposés par le bus qui nous a amené et, heureusement, ceux de Výborná ont pu attraper le dernier bus de ligne. Roman m´a demandé de le ramener le lendemain à Štiavnik, ok, demain c´est un autre jour, on assurera le service...
Et puis, l´air de rien, il n´y a pas eu de bagarre apres le spectacle... Apres une série de trois, ca fait du bien. Un vrai succés...