Tomblaine 2022 

Aux Actes Citoyens 2022

 
L´idée de la tournée de printemps 2022 a germé lors d´un déjeuner amical avec Emmanuel Guibert, à Paris, à l'occasion d´un de mes voyages en France. Emmanuel s'engage activement auprès des enfants malades dans les hôpitaux, avec l ́association Sur un lit de couleurs. Partant du postulat que maintenant je ne veux aller qu ́à l'essentiel, et je considère que les intervention de Kesaj Tchave sont par leur dynamique et énergie vitale essentielles, donc autant en faire profiter ceux qui en ont le plus besoin, alors j´ai demandé à Emmanuel s´il ne pourrait pas nous arranger une intervention auprès des enfants malades avec son association. Nous avons déjà pas mal d´interventions de ce type à notre actif, elles ont eu lieu en général lors de nos tournées estivales ou résidences, mais sur la région parisienne nous n´avons pas de contacts dans ce milieu, alors l´association d´Emmanuel tombait à pic. Aussitôt dit, aussitôt fait, dans pas longtemps Emmanuel m´a confirmé qu´ils vont s´arranger avec leur assoc pour organiser une intervention de ce type. Pour ne pas rester sur un événement isolé, j´ai contacté Camo, qui était tout de suite partante pour une soirée au Chapiteau Raj´Ganawak, et puisque Tomblaine est sur notre chemin, un coup de fil à Hervé Féron a arrangé notre passage au Festival Aux Actes Citoyens qui avait lieu juste dans cette période là. Voilà, aussi simple que ça...! C´est vrai qu´au niveau de l´organisation les choses étaient plutôt simples, le résultat d ́années de partenariat et d ́amitié, les petits détails comme l'hébergement qui venait à manquer sur Paris, car Buno n ́est plus disponible, était résolus sur le champs, Camo nous a mis  en contact avec l'Auberge de la Municipalité de Saint Denis, et nous avons eu un autre château à notre disposition ! Et toujours dans le registre de l´hébergement, Hervé a trouvé une solution pour la nuit qui venait à nous manquer sur notre parcours en nous mettant à disposition le Gîte du Canoë kayak, que nous connaissions parfaitement, pour l'avoir pratiqué à de nombreuses occasions. Donc au niveau de l´organisation c'était du gâteau, heureusement, car à vrai dire nous n'étions pas trop enthousiastes avec Helena pour partir de nouveau sur les routes avec toute la "marmaille".  En effet, parmi les effectifs de la troupe il y avait une majorité de nouveaux, et qui de plus est, de nouveaux en bas âge, de 8 à 12 ans, qui ne sont encore jamais partis en voyage, et certains même n'ont encore jamais fait de spectacles. Donc en principe, il y aura de quoi faire pour manager tout cela. Et puis, la pause au niveau des tournées, due au Covid, a fait aussi son petit effet, on n'avait pas tellement envie de repartir, on appréhendait même cela. 
Mais heureusement, nos craintes et appréhensions n´étaient pas fondées, tout s'est très bien passé. Grâce déjà à tous nos partenaires qui ont été irréprochables au niveau de l'organisation, et aussi grâce à un engagement sans faille de la part de tous les anciens et nouveaux anciens, qui se sont investis pleinement dans la gestion des petits, et nous ont épaulés efficacement tout au long de la tournée. La présence de Johann, qui nous a accompagnés tout au long du voyage, y a été aussi pour beaucoup. Donc la tournée était presque une villégiature, en tout cas de celles, à la suite desquelles on a envie de recommencer l'aventure...
Bien sûr, au niveau de notre organisation interne c´était loin d'être aussi simple. Les traditionnelles incertitudes quant aux effectifs n´ont pas failli, cette fois non plus. Au niveau des filles, et aussi de certains grands ados, qui ont essayé un petit chantage de mise, ils ne peuvent pas partir car ils doivent partir travailler, alors il faudrait leur garantir la paie qu´ils auront perdue... Du n´importe quoi, comme d´hab. Ils ne devaient partir nulle part, aucun travail n´était prévu, c´était juste un essai, dans l´eau, car on leur a dit qu´ils n´ont qu´a rester a la maison... alors ils se sont vite ravisés, mais il y a eu quand même un doute déstabilisant pendant quelques jours. Les filles n´étaient pas en reste. On n´en avait que très peu, alors chaque défection comptait double, et jusqu´au dernier jour nous n´étions pas sûrs de celles qui partiraient. Mais ça, hélas, on en a l´habitude. A cela il faut ajouter le bras cassé de la petite Véronika, qui a eu la bonne idée de faire du vélo la veille du départ, sans tenir le guidon, donc elle est partie avec nous avec le bras droit dans le plâtre, gênant pour les claquettes dans lesquelles elle excelle à merveille, et le programme était en partie construit sur elle. C'était rapé...  Du moins pour les premiers spectacles, car au fur et à mesure que les jours passaient Veronika oubliait son plâtre et claquettait allègrement avec...

Tomblaine – Festival Aux Actes Citoyens du 26 au 28 mai 2022

 

www.kesaj.eu/fr/projekt/kesaj/ako-sme-zacinali/tomblaine/

 

Laneuveville-devant-Nancy – Salle des Fetes, 14h30, 26.5.2022

Comme convenu, dès notre arrivée à Tomblaine, nous avons investi la salle de la Maison de la Culture de La Villeneuve-dans-Nancy. Nous avons dit à Hervé que nous pouvions très bien donner un spectacle même le jour de notre arrivée. Et c´est ce qu´on a fait. Nous sommes arrivés un peu avant midi, vite fait un tour à l'hébergement pour poser nos affaires, ensuite le repas de midi, et nous avons pu investir la Salle des Fêtes de Laneuveville-devant-Nancy pour donner notre premier spectacle de la tournée. Comme d´habitude, les premieres journées sont débordantes de dynamique et d'énergie, il en a été de même cette fois-ci, nous avons envoyé une bonne dose d'énergie, et le public, enchanté, a suivi sans se faire prier. Une ribambelle de mamans et de mamies n´ont pas hésité une seconde, et nous ont rejoint à la fin de notre prestation sur scène, pour une farandole des plus enjouées... Une entrée en la matière des plus sympathiques.

L´hébergement, il faut bien le dire, était un peu spartiate. Comme au bon vieux temps de nos premières tournées, nous étions logés dans le réfectoire d´un Centre Aéré, donc à même le sol, sur des matelas. Mais tout compte fait, ce n´est pas plus mal, cette formule a déjà fait ses preuves, car comme ça au moins on les a tous sous les yeux, nul besoin est de surveiller, cela se fait tout seul, tout naturellement. Donc les filles dans une petite salle avec Helena, et Joana, qui nous a rejoint avec sa petite Noémie de 8 mois (!), et dans la grande salle, tous les gars, avec moi, à l'entrée, pour bien gérer les sorties et les entrées... Les douches sont à 200 m de là, dans les vestiaires du stade de foot qui juxtapose notre centre, et un petit bois juste en bordure de la route, en face, parfait pour le footing du matin, et même un entraînement de karaté  dont j´ai fait, à leur plus grande joie, bénéficier les jeunots qui, malgré les spectacles pleins de dynamique, n'arrivaient pas à évacuer toute leur énérgie juvénile. Alors il ne me restait plus qu´a retrouver mes habitudes d´antan, et je leur ai fait faire quelques bons exercices de shotokan, avec des positions bien basses, celles qui font brûler les cuisses... :)

Tomblaine – Spectacle a l´entrée du Festival, 19h, 26.5.2022

Lorsque nous nous sommes mis d´accord avec Hervé sur notre participation au festival, je pensais que nous serions juste un élément d'appoint. La programmation était déjà  faite, on ne pouvait plus nous mettre comme spectacle à part entière sur une des scènes du festival, alors nous allions faire juste de l'animation à l'entrée et à la sortie des spectacles. Mais en fait, c'étaient vraiment des spectacles à part entière, deux fois par jour, avec un public enchanté, qui nous suivait fidèlement lors de toutes nos représentations. Au public se sont greffés aussi des amis des plus fidèles, les Cluzel, qui ont fait spécialement le déplacement depuis Felletin pour nous rejoindre. Je craignais au départ pour la qualité de nos spectacles. En effet, la majeure partie de la troupe était constituée de nouveaux, certains tout jeunes, sans expérience de la scène, et j'avais des appréhensions quant à la qualité de leur prestations. Mais il n'en a rien été. Tous se sont investis à fond, et justement, du fait de leur premières expériences sur scène, ils y mettaient une fougue et un entrain particulier, que le public ne manquait pas d ́ apprécier et récompenser par des applaudissements à tout rompre, et bien sûr, une participation en masse aux danses en fin de spectacles.

Tomblaine – spectacle a l´entrée du Festival, 19h, 27.5.2022

 
Tomblaine – spectacle du soir, Clôture du Festival, 22h30, 28.5.2022
 
Bien sûr, avec la Coupe du Monde, toute fraîchement acquise, nous allions d´un pas allègre et léger, malgré les kilomètres dans les jambes de nos vainqueurs du match de foot du siècle de cet après-midi, vers le dernier spectacle de notre séjour à Tomblaine. En effet, ce soir, c'était la clôture du Festival Aux Actes Citoyens, auquel nous avons déjà participé tant de fois, et qui a vu naître notre groupe, il y a bien des années de cela, lors de notre première tournée internationale, en 2003 (cela nous rajeunis pas...). Notre spectacle était prévu vers 22h, après le dernier spectacle en salle, à la sortie des spectateurs, en extérieur, sur la place, devant la salle des spectacles. C´était assez tard, mais cela ne nous dérangeait pas le moins du monde, il y avait d´autres groupes et ensembles locaux qui passaient avant nous, et nous allions clore la soirée en tant qu´invités spéciaux. Il faut dire que la particularité de "Aux Actes Citoyens", est de brasser, aussi bien des amateurs inconnus, que des vedettes de premier plan. Et ça marche très bien. Cette année étaient programmés des célébrités comme Michel Drucker, Daniel Auteuil,  ou autres, très connus, et nous pas très connus, mais très connus à Tomblaine.. :)   Donc cette fin de festival était une sorte d'apothéose, la place devant l ́Espace  Jean Jaurès, le QG du festival, était noire de monde, et c'est devant une foule bien dense et nombreuse que nous avons évolué avec notre spectacle. Du gâteau, bien rodés après ce  petit marathon festivalier, nous avons donné le maximum, et le public l´a très bien reçu. Et, la cerise sur le gâteau, à la fin de notre prestation se sont joints à nous les Féron, père et fils, Hervé et Hugo, pour se taper un petit bœuf musical improvisé. On a commencé avec "Kesaj Tchavé", la chanson écrite par Hervé lors de notre première venue, il y a de cela des années, que nous avons ensuite enregistrée avec Hugo et Nicoletta sur le CD de Hugo F, Déchirures. S´en sont suivis des standards, comme le fameux Oh Mamy blue de Nicoletta, bien connu aussi chez nous, avec une adaptation tsigane de Vera Bíla. Donc un final digne de ce festival pas comme les autres. Un festival pas du tout élitiste, tout en recevant des élites artistiques, mais ouvert à tout le monde, du coin de rue, comme de l'autre coin de l´autre bout de l´Europe, comme nous. Un festival ouvert, pas enfermé sur soi ou sur les siens, comme ca arrive fréquemment dans des manifestations similaires... Ici, une vraie convivialité, avec le souci apparent de réunir, d´inviter tout le monde autour de cette table imaginaire qu´est la culture, la culture universelle... La personnalité du directeur du Festival et maire de la Ville, Hervé Féron, y est pour beaucoup. Hervé est ami, de longue date. Mais Hervé n´est pas que notre ami. Hervé est un vrai ami pour tous ses concitoyens, dont il est le maire. Et cela se sent à tous les coins de rue à Tomblaine...    
A l´actif, essentiellement positif, du séjour à Tomblaine, il faut encore ajouter le prolongement de ce séjour d´un jour. Dans la ́organisation, quasi idyllique, de cette tournée, l'hébergement discordait légèrement, et même sérieusement par rapport au reste.  Le Château de Buno à Gironville, qui nous accueillait durant des années avait changé de formule, et n´était plus disponible pour nous recevoir. Nous l´avons appris environ un mois avant de partir, autant dire que nous étions mal partis... Ou allons nous dormir en région parisienne ?! Le problème était de taille, et a même failli remettre toute la tournée en question. Mais ne pas partir, ce serait ne pas tenir nos engagements vis-à-vis de Tomblaine et aussi de nos autres partenaires, et cela, nous ne pouvions pas nous le permettre. Heureusement, comme par enchantement, Camo nous a trouvé une solution de rechange avec l´Auberge Municipale de Saint Denis, qui tenait du miracle. Il ne restait plus qu´une nuit dans le vide, entre le départ de Tomblaine et l'arrivée à Saint Denis. Hervé nous a arrangé aussi ce coup là. Ce n ́était pas tout simple, car il fallait quitter le Centre Aéré qui nous abritait le dimanche, donc le dimanche soir nous avons déménagé pour une nuit au Gîte du Canoë Kayak, ce qui représentait un supplément de travail au niveau logistique pour l'équipe municipale. Mais tout cela a été bravé sans le moindre problème et nous avons pu dormir comme des bébés dans de vrais lits, avant de partir en direction de Paris.
Le séjour à Tomblaine été aussi marqué par un détail pittoresque, à savoir la présence, durant toute la durée du festival, d'un énorme manège sur la place juste à côté de l'Espace Jean Jaurès. Et nous y avions un accès illimité... Une aubaine que nos jeunes n´ont pas laissé passer, et dont ils se sont carrément goinfrés, pour dire les choses comme elles sont... :) 
 
 
 
 
vo videu sme v 3´20 a 4´50 minúte
 
dans la vidéo nous apparaissons a la 3´20 et 4´50 minute