Jarovnice

 
 
 
27 juin 2018
 

Jarovnice est le plus grand bidonville (osada) de Slovaquie. Plus de 5000 habitants. Il est situé pas loin de Prešov, à moins d´une heure de route de chez nous. Nous nous connaissons avec la directrice de l´une des deux écoles qui réunissent ensemble plus de mille élèves, et nous nous mettons d´accord pour faire un spectacle chez eux au cours de l´année. Comme la fin de l´année est là , c´est le moment ou jamais...

C´est aussi une occasion pour Jean Barak de venir avec nous en Slovaquie pour un reportage sur le terrain, et le mercredi 27 juin nous partons en direction de l´est pour un de nos ultimes spectacles de la saison. Helena est l´école de Košice, alors je laisse venir tous ceux qui ont envie. Le bus est bien rempli, nous devons être une bonne quarantaine à aller porter la bonne parole en musique et claquettes à nos semblables... Et parmi nous, des revenants miraculés, à savoir Perska, Babovka et leur fille Eliška, qui n´a même pas encore un an accompli. C´est formidable. Elle tient parfaitement le coup. Ses jeunes parents se la repassent entre les mains au fil de leur interventions sur scène, ce qui lui convient merveilleusement bien, elle ne quitte pas la scène, soit elle miaule quelque chose dans les micros avec nous, soit elle dort, ou elle téte le sein que Perska n´a aucun problème à lui donner en toute heure et en tout lieu. Notre fourchette d´age s´acroit ainsi sérieusement, on devient un vrai groupe familial, et ce n´est pas plus mal ainsi. Ce petit événement anodin à une portée bien plus importante qu´il ne paraît au premier regard. C´est la première fois qu´un couple, et qui de plus est, un couple avec son enfant, revient au sein du groupe, en spectacle, rompant ainsi la chaîne des abandons de mise, obligés, pour tous ceux, qui ont franchi le cap, et ont passés de l´adolescence à l´age adulte, comme si être adulte signifiait automatiquement la fin de toute autre activité à part de faire de l´argent et des enfants...

Manifestement, ce retour leur fait le plus grand bien, et à nous tout aussi. Perska m´a déjà téléphonnée avant de partir en notre dernière tournée, pour venir avec nous, mais c´était vraiment trop tard, le soir de la veille du départ, et il n´était absolument pas possible de faire faire le passeport à la petite le jour même du départ... Mais, si possible, ils viendront avec nous la prochaine fois.

Sinon, tout s´est très bien passé, nous sommes encore en plein sur notre réserve de la tournée, gonflés à bloc, il n´y a aucun problème à assurer une bonne prestation. Visiblement, l´équipe pédagogique sur place est expérimentée et motivée, les profs de gym organisent sur le pouce des compètes de foot et de volley, c´est parfait, pour une fois je n´ai à m´occuper de rien, tout roule tout seul, pour le plus grand plaisir de tous, qui prennent un plaisir fou à participer à tout ce qu´on leur propose. Un bon repas à la cantine de l´école, et on peut rentrer.