Festival Stična

 
 
 
Afficher l'image d'origine
 
 

 Bonjour Mik,

je découvre sur votre site la programmation finale du festival de Stična 2007, centré cette année sur la Slovaquie, pays a forte ressemblance par sa  dénomination avec la Slovenie, sujet a ce titre de nombreuses controverses et méprises, vu que les deux pays  jouissent, force est de le reconnaître, d´un capital de visibilité au niveau international a peu près similaire, plutôt intimiste...
Lorsque tu nous a abordés a Zilina, et par la suite lorsque tu nous a proposé de participer a votre festival, nous étions agréablement surpris, mais pas forcément étonnés, car nous recevons souvent des propositions de ce genre. Le fait est, que pour des raisons diverses, j´imagine sans doute financières  ( le coût du transport, etc.), nous ne figurons pas dans votre programmation. Cela arrive aussi, c´est la vie...
Si j´écris ces quelques lignes, c´est parce que je viens de lire ton compte rendu sur la Slovaquie dans le forum de votre site. C´est une vision pertinente et intelligente des réalités de notre pays. Un pays a multiples facettes, dont tu as pu découvrir celle de la multiethnicité avec notre groupe - les Roms sont une composante incontournable de la société slovaque. Non contournable, mais pourtant si souvent contourné et plus d´une fois volontairement ignorée. Nous aurions aimés de participer a votre festival en tant que représentants de la Slovaquie d´abord, et des Roms ensuite. Cela nous est déjà arrivé, et c´est ainsi que nous définissons notre rapport avec notre pays.
Donc a ce titre il ne me reste qu´a te remercier pour ton invitation, et a vous souhaiter  une belle réussite pour votre festival de Stična 2007!
J´espère que ce que tu as vécu chez dans notre pays, et ce que tu va vivre durant ce festival, t´incitera a venir de nouveau en Slovaquie, dans ce cas la, viens jusqu´au montagnes et villages ou vivent les tziganes, volontairement nous te recevrons chez nous.

amitiés

Ivan Akimov
KESAJ TCHAVE

 

Hello Mik,

I discover on your site programming final festival Stična 2007, focusing this year on Slovakia, a country with a strong resemblance to its name with Slovenia, as this subject has many controversies and misunderstandings, as the two countries enjoy, it is it to be recognized, with a capital of visibility at international level has somewhat similar, somewhat intimate ...
When you approached us a Zilina, and then when you offered us a part of your festival, we were pleasantly surprised, but not necessarily surprised, because we often receive proposals of this kind. The fact may be for various reasons, I guess probably Financial (the cost of transportation, etc.), we do not rank in your programming. That happens, too, is life ...
If I write these few lines, it is because I just read your report on Slovakia in the forum of your site. It is a vision pertinent and intelligent relevant to the realities of our country. One country has many facets, you could discover that the multi-ethnicity with our group - the Roma are an incontournable component of Slovak society. No contournable, yet so often circumvented and more than once deliberately ignored. We would have loved to participate at your festival as representatives of Slovakia first, and then Roma after. This has already happened, and that is how we define our relationship with our country.
So he has this capacity that remains for me to thank you for your invitation, and wish you a great success for your festival Stična 2007!
I hope that what you have lived at in our country, and what you will living during this festival, incite you to come again in Slovakia, in this case, come up to mountains and villages or living gypsies , voluntarily we will receive from us.

Friendships

Ivan Akimov
KESAJ TCHAVE

 

Cher Kesaj,
 
Je vous remercie de votre délibération. Je suis vraiment vous remercions de votre désir et votre volonté de venir à Slovenija. Je suis également conscient que la Slovaquie a variété de groupes ethniques dont nous n'avons pas été en mesure d'inviter à coopérer. Mais ce minorités auront la chance d'accomplir lorsque la mère Etat seront présents sur notre festival. Position des Roms est différente. Slovenija vivent également dans beaucoup d'entre eux et je sais au sujet de votre culture beaucoup. Et je crois que la cohabitation de nos, slovaque et Roma personnes devraient être également mis sur notre programme.
 
Je dois vous dire que nous avons annoncé programme sur notre site Internet n'est pas ultime. Nous sommes toujours à la recherche d'une petite représentation théâtrale que nous avons discuté. Mais nous sommes vraiment de l'argent, alors on ne pourrait pas payer les frais que vous avez mentionnés. De l'autre côté, j'ai vraiment aimé votre performance à Žilina donc je suis vraiment désolé à cause de financal état. Avez-vous trouvé d'autres moins coûteux de transport à Slovenija? Y at-il une autre possibilité comment résoudre ce problème.
 
Cordialement.
 
Mik Lampret

 

 

Dear Kesaj,

 

thank you for your deliberation. I am realy appreciate your desire and your will to come to Slovenija. I am also aware that Slovakia has variety of ethnical groups which we were not able to invite to cooperate. But this minorities will have chance to perform when mother state will be present on our festival. Position of Roma people is different. In Slovenija also live a lot of them and I know about your culture quite a lot. And I think that cohabitation of our, slovak and roma people should be also put out on our programme.

 

I have to say to you, that progamme we anounced on our web side is not ultimate. We are still looking for one smal stage performance as we discussed. But we are really out of money, so we could not pay costs you mentioned. On the other side I really liked your performance in Žilina so I am very sorry becouse of financal condition. Have you find some other cheaper transport to Slovenija? Is there any other possibility how to solve this problem.

 

Best regards.

 Mik Lampret

 

I seek funding for the microbus. If I find it, we remain more than gasoline to pay.
J'espére have an answer by next weekend.

Ivan Akimov