Cuisine nomade

 
Coraline nous a dénichée sur le net, du moins je crois, elle est venue nous voir au Festival d´Ambert, et puis, plusieurs années de suite nous avons cherché une occasion pour venir chez eux. Ce n´était pas évident, ils sont dans un bled assez paumé dans la cambrousse, mais lorsque nous devions aller au Festival de Gannat, il s´avérat que Chambaron n´était pas trop loin, donc à l´aller ou au retour nous pourrions y passer. Le choix a était fait pour le chemin de retour, et une dernière étape, apres tout le festival était organisée. Inutile de dire que pour nous ce fut une corvée, le festival était plus qu´intense, et nous étions sur les rotules... Mais on a donné notre parole, alors il fallait y aller. Mais l´accueil fut tel, que la fatigue s´est évaporée, les rotules se sont huilées, et c´était reparti comme en 14... Chambaron, le lieu de notre production champêtre, était vraiment paumé, de archi paumé. Mais Coraline a réussie l´exploit d´y ameuter un public nombreux, convivial et très réceptif. Ce fut parfait. Même la caisse dépassait nos espérances, ce qui relevait du miracle, tant nous avions besoin de subsides lors de cette tournée catastrophique du point de vue financier... 
Merci Cora.
 
L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte