Musée de la Culture juive a Bratislava

 
 
 

Le Musée de la Culture Juive à Bratislava est une vénérable institution, respectée et visitée par des admirateurs du monde entier. Cette aura, il le doit avant tout à son fondateur et directeur, le professeur Pavol Mešťan. Nous avons une chance formidable de compter Mr. le professeur parmi nos amis, nos fans, nos supporters. Plus d´une fois il nous a manifesté son affection. Que ce soit à Giraltovce, ou à Bratislava, avec tout le gouvernement, à chaque fois c´étaient des événements exceptionnels et inoubliables. La première fois que nous avons eu l´occasion de coopérer, c´était lors du vernissage de l´Exposition "Les photos emmurées", à Poprad, dans les locaux de l´ancienne Gallérie d´art. Nous avons préparé pour cela un petit répertoire de chansons classiques du folklore juif, Evenu shalom, Hava naguila, Tum balalaika, etc... On n´a pas eu trop de mal avec, les rythmes et les mélodies yiddishs sont très proches du tsigane, et ce fut vite mis au point. Le résultat était plutôt sympathique et prenant. C´était une de nos premières représentations en public, vu le caractère de la manifestation, nous avons décidé de nous produire en civil, de ne pas prendre les costumes de scène. J´ai dit à tout le monde de s´habiller au mieux, et nous devions nous retrouver le lendemain pour le spectacle. Quelle fut ma surprise de voir toute la petite troupe sur son 21, mais un 21 tsigane, il va sans dire... Et c´est ce que, un peu bêtes, nous craignions un peu. Nous ne voulions pas trop mettre en avant l´origine sociale des jeunes, et là, c´était râpé, il était évident, que tous appartenaient à la communauté des rom marginalisés. On ne savait pas quelle allait être la réaction du public, qui, en principe, ne venait pas pour cela. Mais, c´était tout le contraire de nos appréhensions. Les gens ont pris merveilleusement bien notre prestation, qui était très dynamique, spontanée, et surtout, très touchante. La corrélation entre les deux cultures, juive et tsiganes, et surtout, la corrélation entre les des destins de ces deux peuples était tout de suite évidente... C´était le début d´une grande amitié...