BD Boum

 
 
 
Résultat de recherche d'images pour
 
Au festival BD Boum de Blois ça va encore en crescendo. Fidèles à nous-mêmes, nous nous débrouillons pour que Misa et Coralie puissent venir aussi, avec une douzaine de jeunes du 93. Donc finalement, c’est presque 50 au lieu des 30 prévus, que nous nous retrouvons sur la scène du Chato d’O. Super! Les organisateurs nous suivent. Excellentes conditions techniques. Un public de BD, éclectique, enthousiasmé par notre performance. Nos fidèles Cluzels et Yepce ont fait le déplacement, de même que Joëlle de Vercors et sa petite bande sont venus à Semur. Supportés ainsi, nous ne pouvons que nous surpasser, et le spectacle est « colossal ». Le public, debout pendant les deux heures du concert (il n’y a pas de sièges) suit tout le spectacle sans une seconde de relâchement, à fond avec nous. Cela confirme encore une fois de plus si besoin en était, qu’avec de bons moyens techniques nous sommes à même de nous produire aussi devant des parterres de spectateurs plus versés dans les musiques « actuelles », ne craignant pas le gros son et effets de lumières et fumigènes… J’étais particulièrement content pour Emmanuel, qui ébahi par tant de dynamique et d’émotion, assistait, émerveillé,  dans un coin à tout cela. Bien qu’il nous ait croqués en dessin sous toutes les coutures dans sa BD, il ne nous a jamais vu en vrai auparavant, et cela ne pouvais pas mieux tomber pour une première. Le docu de Bielka, projeté juste avant le spectacle a été tout à fait pertinent, sans parler du tiré à part des « Nouvelles d’Alain » qui partaient comme des bouchées de pain… On rentre tard, après minuit et grâce à une porte d’entrée donnant sur la cour du Foyer des Travailleurs nous nous débrouillons sans problèmes pour coucher à 50 où c’était prévu pour 30. 
 
 
Dans le cadre du 35e festival, Expo, Tsiganes, le paradis des yeux de Johann Le Berre, en partenariat avec le CCFD.